Dijon

Dijon : la Mairie est-elle vraiment « LGBT+ friendly » ?

La Municipalité de Dijon est réputée pour sa considération avant-gardiste quant à l’accès et à la défense des droits LGBTQIAP+, disposant du label « diversité » et multipliant les actions symboliques comme le déploiement de drapeaux arc-en-ciel en mai 2021. Mais derrière les bonnes volontés, certaines résistances semblent persister. C’est ce que nous expose T.R., qui le 14 juin dernier a été particulièrement mal reçu par un agent dans le cadre d’une procédure d’état civil. Exigence de documents optionnels, propos méprisants et discriminatoires, demande d’explications se soldant par une intervention de la police… si la Mairie indique avoir depuis présenté ses excuses et rappelé à l’ordre son fonctionnaire, deux courriers ont été envoyés au Maire François Rebsamen alors qu’une saisine du Défenseur des Droits et de la Justice est désormais envisagée.

Lire la suite »Dijon : la Mairie est-elle vraiment « LGBT+ friendly » ?

Chants racistes, croix gammées, expéditions punitives… immersion dans les rangs de Génération Z Bourgogne/Franche-Comté

Mouvement de jeunesse du parti « Reconquête ! » lancé fin 2021 par Éric Zemmour et ses soutiens, « Génération Z » s’est également implanté en Bourgogne/Franche-Comté. Mais au-delà des discours et des meetings calibrés, nous avons découvert une arrière boutique bien moins présentable : connivence avec des néonazis notoires, poses avec le terroriste Maxime Brunerie, diffusion de chansons antisémites, réalisation de graffitis reprenant la croix gammée, menaces sur les réseaux sociaux, camps d’entraînement en plein air, opérations collages en armes et cagoules, attaques de réunions de gauche, militants condamnés ou poursuivis pour des atteintes sexuelles, des violences volontaires aggravées et des profanations de mosquées… un palmarès aussi terrible que fulgurent. Organe politique, ou prémices d’une milice ? À Dijon et Besançon, enquête sur le nouveau visage de l’extrême-droite.Lire la suite »Chants racistes, croix gammées, expéditions punitives… immersion dans les rangs de Génération Z Bourgogne/Franche-Comté

Dijon : un meeting pro-Zemmour sous tension

Ce samedi 29 janvier à Dijon, une réunion était organisée par le comité de soutien à Éric Zemmour. Si le candidat n’était pas présent, deux à trois-cents militant.e.s se sont retrouvé.e.s. Un événement encadré par une forte escorte policière, mobilisée avec l’appel à un contre-rassemblement antifasciste. Ils et elles étaient certes deux fois moins nombreux qu’à l’intérieur du bâtiment visé, mais déterminé.e.s à « lutter contre l’extrême-droite. » À peine le cortège a t-il approché les escadrons, qu’une brève mais vive bataille s’est engagée. Une séquence-test pour ces protestataires, qui promettent de redoubler d’efforts si le prétendant à l’Élysée venait à passer par la capitale des Ducs.
Lire la suite »Dijon : un meeting pro-Zemmour sous tension

En Bourgogne/Franche-Comté, deux visions féministes du 25 novembre

Avec un total d’environ six-cent manifestant.e.s, les cortèges de Besançon – le 20 novembre – et de Dijon – le 27 novembre – ont modestement mobilisés. Les militant.e.s présent.e.s. restent néanmoins plus que jamais déterminé.e.s à lutter contre toutes les formes de violences sexistes et sexuelles, quatre ans après la vague #MeToo. Ielles dénonçaient particulièrement le manque de réactivité des pouvoirs publics, dont l’engagement et les résultats sont jugés encore beaucoup trop timorés et/ou problématiques. Mais si la convergence est donc absolue pour mener à bien cette cause salutaire, il existe également d’importantes disparités conceptuelles et pratiques entre les deux métropoles. Sociologie des participant.e.s, modalités organisationnelles du mouvement, et place des minorités, en sont des aperçus. Simples contrastes, ou véritables oppositions de fond ?
Lire la suite »En Bourgogne/Franche-Comté, deux visions féministes du 25 novembre