Extrême-droite

Besançon : chants militaires allemands, saluts hitlériens, stickers SS… en plein centre-ville, un cortège néonazi sème la consternation

Dans la nuit du samedi 27 au dimanche 28 août, une vingtaine de militants d’extrême-droite a déambulé dans les rues du centre-ville de Besançon. À peine sorti du bar « le Shake Pint » vers 02h15 où il arrosait un anniversaire, le groupe a troqué le festif contre le politique. Avec, au menu de ce cortège sauvage, musiques militaires allemandes, slogans nationaux-socialistes, saluts hitlériens, entre autres banderoles, fumigènes et autocollants. Le tout sans jamais susciter la moindre réaction des pouvoirs publics, à qui nous avons visiblement appris l’existence de cet événement.Lire la suite »Besançon : chants militaires allemands, saluts hitlériens, stickers SS… en plein centre-ville, un cortège néonazi sème la consternation

Antoine Villedieu, une histoire de l’extrême-droite comtoise

Dans le département de la Haute-Saône, les deux circonscriptions législatives viennent de tomber aux mains du « Rassemblement National. » Après plusieurs années de poussée Lepéniste, cette terre de conquête pour l’extrême-droite est désormais représentée par de nouveaux visages. Comme celui d’Antoine Villedieu, la petite trentaine, flic à Besançon, ayant jadis grenouillé auprès de la droite traditionnelle. Mais derrière la vitrine proprette, subsistent quelques zones d’ombre : adhésion à une organisation au passif terroriste, gestion d’une fédération cultivant des liens avec les ultras., entrevue avec un mouvement ostensiblement xénophobe… alors que la stratégie de dédiabolisation porte ses fruits, le choix de la continuité ou de la rupture ne semble pas si évident.
Lire la suite »Antoine Villedieu, une histoire de l’extrême-droite comtoise

En marge du Huit-Mai, une délégation comtoise rend hommage à des dignitaires nazis

En marge des commémorations du Huit-Mai 1945, une soixantaine d’activistes ultranationalistes se sont retrouvés en Alsace samedi dernier. Dans leurs rangs, une délégation comtoise était présente. Mais de ce côté là du spectre, les honneurs rendus l’ont été pour les combattants Waffen-SS. Une soirée flambeaux, bières et chansons, sur fond d’étendards reprenant les insignes du IIIe Reich, afin d’honorer les dignitaires de la division Charlemagne.
Lire la suite »En marge du Huit-Mai, une délégation comtoise rend hommage à des dignitaires nazis

Chants racistes, croix gammées, expéditions punitives… immersion dans les rangs de Génération Z Bourgogne/Franche-Comté

Mouvement de jeunesse du parti « Reconquête ! » lancé fin 2021 par Éric Zemmour et ses soutiens, « Génération Z » s’est également implanté en Bourgogne/Franche-Comté. Mais au-delà des discours et des meetings calibrés, nous avons découvert une arrière boutique bien moins présentable : connivence avec des néonazis notoires, poses avec le terroriste Maxime Brunerie, diffusion de chansons antisémites, réalisation de graffitis reprenant la croix gammée, menaces sur les réseaux sociaux, camps d’entraînement en plein air, opérations collages en armes et cagoules, attaques de réunions de gauche, militants condamnés ou poursuivis pour des atteintes sexuelles, des violences volontaires aggravées et des profanations de mosquées… un palmarès aussi terrible que fulgurent. Organe politique, ou prémices d’une milice ? À Dijon et Besançon, enquête sur le nouveau visage de l’extrême-droite.Lire la suite »Chants racistes, croix gammées, expéditions punitives… immersion dans les rangs de Génération Z Bourgogne/Franche-Comté

Besançon : le meeting de Philippe Poutou attaqué par des néonazis

Alors que le candidat anticapitaliste haranguait les foules ce mardi 9 mars à Besançon, une formation ultranationaliste a tenté de s’attaquer à son meeting. La soirée n’aura finalement pas souffert de l’incident : les mis en cause, peinant à violenter un participant plus résistant que prévu, ont préféré fuir à l’arrivée de la sécurité. Deux suspects ont toutefois été identifiés, le premier étant membre d’un groupuscule néonazi et le second militant actif de Génération Zemmour. Un assaut qui survient quelques jours après un précédent, impliquant les mêmes individus cette fois à la sortie d’une réunion Mélenchoniste… quid d’une chasse aux « gauchistes » dans la capitale comtoise ?

Lire la suite »Besançon : le meeting de Philippe Poutou attaqué par des néonazis

Dijon : un meeting pro-Zemmour sous tension

Ce samedi 29 janvier à Dijon, une réunion était organisée par le comité de soutien à Éric Zemmour. Si le candidat n’était pas présent, deux à trois-cents militant.e.s se sont retrouvé.e.s. Un événement encadré par une forte escorte policière, mobilisée avec l’appel à un contre-rassemblement antifasciste. Ils et elles étaient certes deux fois moins nombreux qu’à l’intérieur du bâtiment visé, mais déterminé.e.s à « lutter contre l’extrême-droite. » À peine le cortège a t-il approché les escadrons, qu’une brève mais vive bataille s’est engagée. Une séquence-test pour ces protestataires, qui promettent de redoubler d’efforts si le prétendant à l’Élysée venait à passer par la capitale des Ducs.
Lire la suite »Dijon : un meeting pro-Zemmour sous tension

Besançon : les syndicats étudiants vent debout contre l’implantation d’une formation d’extrême-droite à l’UFC

Si elle ne représente encore aucun poids électoral ou militant au sein de l’Université de Besançon/Franche-Comté, la « Cocarde Étudiante » pourrait néanmoins déjà faire l’unanimité contre elle. Constituée à partir de la rentrée 2021, cette formation d’extrême-droite et ses quelques membres multiplient les prises de positions véhémentes. Proche du « Rassemblement National » (RN), sa base s’avère presque exclusivement constituée de cadres issus du parti Lepéniste. Lesquels collectionnent aussi les dérapages, scandalisant aujourd’hui les autres syndicats. Enquête.

Lire la suite »Besançon : les syndicats étudiants vent debout contre l’implantation d’une formation d’extrême-droite à l’UFC

Les islamo-nationalistes de la diaspora turque s’organisent en Franche-Comté

Derrière des apparences communautaires, religieuses, ou sportives, certaines associations vouées à l’épanouissement des ressortissants et descendants turcs de Franche-Comté développent en parallèle un contenu fortement politique. AKP, MHP, et Loups Gris, trois organisations islamo-nationalistes majeures en Anatolie, forment également un panorama idéologique inévitable au niveau local. Avec, comme programme assumé, le mélange d’une vision rigoriste de l’islam et d’un nationalisme radical. Mais de cette réalité, rien ne filtre ou presque à l’extérieur. À tel point que candidats, élus et représentants, dont la maire Anne Vignot, se sont retrouvés à poser en marge de ces cercles. Le potentiel de tensions et d’exactions, notamment à l’encontre des populations kurdes et arméniennes, s’est pourtant avéré ces dernières années. Enquête.

Lire la suite »Les islamo-nationalistes de la diaspora turque s’organisent en Franche-Comté

Face aux violences de l’extrême-droite, Lyon engage une riposte populaire

Plusieurs milliers de protestataires étaient dans les rues de Lyon ce samedi 23 octobre, dans le cadre d’un appel national visant à dénoncer les violences commises par des membres de l’extrême-droite locale. La capitale des Gaules est en effet considérée comme un « laboratoire » majeur de cette mouvance, qui multiplie depuis plusieurs années les implantations et expéditions punitives à caractère raciste et politique. Avec, à ce jour, pas, ou peu, de réactions concrètes de la part des Autorités. L’occasion d’exprimer un véritable ras-le-bol populaire, sous la forme d’une levée de boucliers unitaire, rassemblant habitants, organisations, partis, syndicats, et élus.

Lire la suite »Face aux violences de l’extrême-droite, Lyon engage une riposte populaire